Monthly Archives: June 2018

Studio Roméo: au plus prés de votre bébé.

Nous souhaitions vous présenter une maman mais aussi une chef d’entreprise. 
Madame Jeanne Dieuzaide de Studio Roméo a accepté de répondre à nos questions. 

Maman & Entrepreneur – comment jonglez-vous entre vos différents rôles ?

Ah cette fameuse question ! Il y a aussi ses variantes, comment trouvez-vous le bon équilibre entre vie pro et vie perso, comment concilier famille et travail… La dévalorisation du travail des femmes fait partie de la misogynie depuis des siècles, et je suis toujours embêter de répondre simplement qu’il s’agit d’une question d’organisation. Toutes nos casquettes se cumulent et il faut apprendre à jongler entre elles pour trouver le bon équilibre et l’harmonie entre nos différents temps de vie… Je n’ai pas de secret ou d’astuces particulières, si ce n’est avoir un bon sens de l’organisation. Comme la plupart des mamans j’imagine ?

Comment avez-vous eu l’idée de Studio Romeo ? Qu’est-ce qui vous avez donné envie ? 

J’ai eu l’idée de créer cette marque lorsque mon fils Roméo est né. Les solutions de portage classique ne me convenaient pas, entre des porte-bébés rigides beaucoup trop encombrants et des écharpes dans lesquelles je m’emmêlais les pinceaux, avec des nœuds à faire, défaire, refaire… J’avais envie d’une solution plus simple, mais aussi plus jolie en terme de style et plus responsable coté matière.

Quels sont les projets ?

Nous continuons de proposer deux fois par an de nouveaux modèles en édition limitée, ponctué de jolie collaboration avec des prints exclusifs, comme avec Emoi Emoi ou Fringe & Frange J

Quel est l’esprit de la marque Studio Romeo ?  

Depuis 3 ans, c’est avant tout la maternité qui ne cesse de nous inspirer. Parce que plus qu’une muse, la maternité est aussi un art de vivre, un signe distinctif, un emblème. Nous la voyons libre, singulière, liée à la nature et à la vie !

Quelles activités aimez-vous le plus faire avec vos enfants ? 

Que ce soit à l’autre bout du monde ou une balade au bord du lac, j’aime leur faire découvrir le monde, la culture, la créativité…  Bref, la vie ! J’essaie de faire en sorte que chaque activité soit vecteur de souvenirs !

Pour quelles raisons aimez-vous tant porter ? 

Je trouve que c’est bien plus sympa d’avoir ses enfants à portée de bisous que de pots d’échappements !

Signé Jeanne Dieuzaide

Recette Popote dès 6 mois

Nous vous proposons une fois par mois, une recette de Popote selon différent tranches d’âges afin de vous donner des idées à donner à bébé !

Aujourd’hui nous vous proposons Petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner dès 6 mois !

Petit déjeuner : Compote de pommes et abricots

  • ½  gourde d’abricots Popote
  • ½  gourde de pommes lisses Popote
  • 1/4 de citron vert bio
  • 2 feuilles de verveine bio ciselée

Déjeuner : Jardnière de légumes et de veau

  • 2/3 de gourde de veau Popote
  • ½  gourde de patates douces
  • ½  gourde de carottes
  • 1/3 de gourde de petits pois
  • 1 noisette de beurre bio
  • quelques brins de ciboulette

Goûter : Milkshake gourmand de bananes et fraises

  • ½  gourde de bananes Popote
  • ½  gourde de fraises
  • 90 ml d’eau
  • 3 mesures de lait bio 2e âge
  • 1 feuille de basilic bio

Diner : Petit potage de colin aux épinards

  • 1 gourde d’épinards Popote
  • 10 g de colin bio
  • 90 ml d’eau
  • 3 mesures de lait bio 2e âge
  • un peu de basilic ciselé

 

N’hésitez pas à nous faire des retours sur notre Facebook ou notre Instagram ! A dans un mois pour d’autres recettes !

Equipe WOMB*

Veja les baskets éco-responsables !

WOMB* a souhaité en savoir plus sur l’entreprise VEJA qui a accepté de répondre à toutes nos questions ! Vous allez tout savoir sur ces basket éco-responsables.

  • Parlez-nous de votre entreprise

VEJA est un projet fondé en 2004 par deux amis Sébastien Kopp et Ghislain Morillion. Le principal objectif est de créer une chaîne positive du champ de coton à la distribution des baskets en alliant esthétisme, minimalisme et innovation. La transparence est la valeur centrale du projet : VEJA veut dire regarde en brésilien, regarder au-delà des baskets, regarder comment elles sont fabriquées. Depuis ses débuts, VEJA a vendu plus de 3 millions de paires, 20 modèles ont été designés, nous sommes représentés dans plus de 45 pays et l’entreprise compte 80 employés à travers le monde.

  • Quel est votre projet ?

Le projet VEJA consiste à remonter le chemin de la fabrication d’une basket jusqu’aux matièrespremières qui la constituent, pour ensuite reconstruire cette basket en apportant un impact positif à chaque étape de la chaîne productive : récolte du coton agro-écologique pour la toile et partenariats avec des petits producteurs sous forme de commerce équitable, achat de caoutchouc sauvage directement dans la forêt amazonienne, ASF (Atelier Sans Frontières) association d’insertion par le travail à Bonneuil-sur-Marne gérant notre logistique.

  • Quel est l’origine de celui-ci ?

Suite à leurs études d’économie à l’université Paris-Dauphine et HEC et âgés de 25 ans, les amis d’enfance Sébastien Kopp et Ghislain Morillion, se retrouvent dans une usine en Chine et tous deux découvrent la réalité de la mondialisation. Ils voyagent aux quatre coins du monde afin d’auditer des grandes firmes internationales sur leur politique RSE sur le terrain. Après un an d’études, ils sont globalement déçus du fossé qu’ils ont constaté entre les paroles et les réels actes sur le terrain.

Parallèlement, ils travaillent pour Tristan Lecomte et découvrent le commerce équitable etune économie plus juste et plus durable. A leur retour en France, ils décident de réinventer un produit phare de leur génération : la basket.

  • Pouvez-vous nous donner les étapes de fabrication ? Quelles sont les différences par rapport à une fabrication classique ?

Le studio à Paris dessine les croquis pour les envoyer au Brésil qui essaye de faire les prototypes puis retournent les modèles en France pour avoir une validation. Une fois validées, les chaussures sont produites au Brésil à côté de Porto Alegre et expédiées en France par voie maritime dans notre entrepôt près de Paris afin d’être distribuées dans le monde entier (excepté pour les Etat-Unis et l’Asie où les paires partent directement du Brésil).Nous produisons sur commande pour éviter les stocks et parce que nous dépendons des matières premières. Ces dernières sont récoltées à travers le Brésil, dans le Nordeste pour le coton agro-écologique, dans la forêt Amazonienne (état d’Acre) pour le caoutchouc etc.
Nos baskets VEJA coûtent 5 fois plus cher à produire que les baskets du marché. Ce prix est dû à l’utilisation des matières premières équitables et bio, à une économie plus juste économiquement pour tous les acteurs de la chaîne de production, et à la recherche et les nouvelles technologies.

  • La durée de vie de la chaussure en est-elle affectée?

VEJA pousse ses fournisseurs à toujours plus de transparence. De l’usine de production, VEJA exige audits sociaux et tests chimiques récurrents. Chaque année, nous menons un audit social afin de vérifier que nos usines respectent nos valeurs et critères, et d’identifier les points sur lesquels nous pouvons encore nous améliorer. À l’issue de cet audit, un plan d’actions correctives est proposé pour corriger les quelques points qui peuvent encore être améliorés afin que la chaussure dure mieux et plus longtemps. Nous sommes en train de réfléchir à cette durée de vie et comment nous pouvons envisager qu’elle soit plus longue.

  • Quels sont les retours de vos clients?

Une partie de nos clients ne connaissent pas le projet écologique et éthique qu’il y a derrière VEJA, mais achète nos modèles pour leur design. Nous aimons le fait de concilier esthétisme et responsabilité. Lorsqu’ils découvrent le projet, ils se rendent compte qu’un autre moyen de consommer et de produire est possible et viable, ce qui nous rend fiers.

N’hésitez pas à vous rendre sur :

http://veja-store.com

La valise révolutionnaire 6 en 1 !

WOMB* se focalise aujourd’hui sur un produit révolutionnaire qui répond aux difficultés que peuvent rencontrer les parents en terme d’espace et de praticité de là est né : la valise 6 en 1 ! L’entreprise Canailles dream a accepté de répondre à nos questions pour en savoir un peu plus :

 

– Pouvez-vous nous présenter la valise Multi ?

La Multi est une valise 6-en-1 révolutionnaire facilitant la vie des parents, des grands parents, des voyageurs et des personnes ayant un petit espace de vie.

Tous les équipements nécessaires au bien-être de votre bébé sont condensés dans une seule et même valise. Pratique dans les petits appartements, elle facilite également les déplacements avec bébé.

On peut ainsi partir avec sa valise en y plaçant les affaires pour toute la famille et la transformer en un tour de main en agréable couffin, une spacieuse baignoire, un transat en hauteur ou à bascule ou une table à langer !

Pratique et fonctionnelle, elle simplifie la vie des parents nomades et votre enfant se sent chez lui où que vous soyez.

– D’où vous est venue cette idée révolutionnaire de produit 6-en-1 ?

En devenant papa, il y a bientôt 8 ans. Nous désirions voyager en famille, avec notre fille d’un mois, pour aller voir nos proches dans le sud de la France et en Vendée.

Je me suis très vite rendu compte que nous ne pouvions pas emmener tout l’équipement pour le confort de notre fille et que nous devions nous contenter du strict minimum. Nous prenions l’avion, le train et également la voiture, il fallait donc une véritable logistique et être parer à toutes les éventualités pour s’adapter à tous les transports. Nous devions aussi prévoir des achats en double, de la location ou se faire prêter le nécessaire lorsque nous étions sur place.

– Nous avons vu que vous avez remporté le prestigieux concours Lépine en 2017, qu’avez-vous ressenti lors de cette annonce ? 

C’est une consécration pour mon travail d’entrepreneur, d’inventeur et de papa qui souhaite le bonheur de sa fille ! Ça a été beaucoup de bonheur de partager ce moment avec mes proches et j’ai été très heureux de cette réussite.

Je n’ai jamais abandonné mon rôle de père pour entreprendre car j’en tirais ma force, même s’il y a eu beaucoup de sacrifices. Ce prix en est la récompense ultime et la preuve qu’il ne fallait rien lâcher.

– Quels sont les retours de vos clients ?

La grande majorité de nos acheteurs sont satisfaits et heureux de leur produit, ils mettent particulièrement en avant l’aspect utile et pratique. Des personnes qui hésitaient à voyager à cause de la quantité de matériel à prévoir sont maintenant devenues plus nomades et en profitent énormément !

Beaucoup de grands-parents achètent également le produit pour tout avoir chez eux lorsqu’ils gardent leurs petits-enfants. Des hôtels proposent la Multi en service aux nouveaux parents. Nous échangeons beaucoup avec les parents pour comprendre leur besoin et leur avis.

Il est vrai que nous avons certains retours sur le prix et le volume de la valise. Nous travaillons beaucoup à l’optimisation de la Multi, particulièrement sur ces points afin d’apporter une satisfaction complète du produit.

– Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Nous travaillons à l’amélioration de la Multi avant tout afin qu’elle puisse être disponible au plus grand nombre.

Ensuite, nous sommes en train d’imaginer des accessoires innovants qui vont venir compléter et étendre les fonctions de la valise, comme des fonctionnalités connectées qui vous permettront de suivre au plus près le bien-être du bébé.

L’un de nos enjeu principal est aussi de nous développer à l’international pour offrir la Multi à tous !

Nous œuvrons pour être au plus proche du consommateur et à l’écoute de leurs besoins pour leur proposer des produits aussi innovants qu’utiles !

– Comment jonglez-vous entre votre rôle de papa et votre rôle de chef d’entreprise ?

Au début, c’était compliqué de jongler entre mon nouveau rôle d’entrepreneur et celui de papa en garde alternée. Pourtant, avec de l’organisation et de la persévérance on arrive à s’organiser. La clé, c’est un planning bien géré et une motivation sans faille pour l’entreprise comme pour ma fille.

– Quels sont vos tips & tricks pour les papas citadins ?

Profitez de vos déplacements, ne vous privez pas de sortir de chez vous avec votre bébé, ne faites pas de sacrifices et ne vous prenez pas la tête ! C’est l’une des raisons qui m’a poussé à concevoir la Multi : pouvoir répondre à tous les besoins de mon enfant et l’amener avec moi plus facilement, en lui apportant un environnement réconfortant qu’il connait. Tout est là, avec moi, dans la Multi.

– Quelles sont vos activités préférées avec vos enfants ?

Ma fille unique arrive sur ces 8 ans. Nous partageons une passion commune qui est le cinéma. Nous adorons nous prendre une bonne glace, du pop-corn pour regarder de bons dessins animés. Nous aimons les balades dans la nature, faire du sport ensemble, lire des histoires, cuisiner et voyager quand le temps nous le permet.

Interview signé Alexis Grignon.(CEO)

Un petit bagage d’amour !

L’association Un petit bagage d’amour a été créée par Samra Seddik, une sage femme soucieuse d’aider les mamans le plus démunnies.

WOMB* se sent concerné par cette cause, étant un magasin de puériculture. C’est ainsi, que nous devenons un point collecte pour l’association afin de fournir aux mamans des produits qui leurs permettront d’accueillir leur enfant dans la sérénité.

Nous comptons sur vous, Wombettes et Wombets pour participer à notre collecte en venant déposer des affaires telles que:
– des couches
– des layettes
– des sorties de bain
– des porte bébés
– des poussettes
– produits pour la toilette (gel lavant, sérum physiologique, liniment, thermomètre etc.)
– tout autre produits de puériculture qui pourrait être utile à une maman (tétines, brosses à          cheveux, coussins d’allaitement, etc.)

Nous comptons sur votre généreusité !

Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires, nous vous invitons à contacter l’association à l’adresse suivante: unpetitbagagedamour@gmail.com