Author Archives: pepas

Recette Popote !

Comme chaque mois, WOMB* vous proposes des recettes Popote et ce mois-ci, nous avons décidé de mélanger les mois !

Petit-déjeuner : à votre goût, céréales pour les plus grands, tartines ou biberons pour les plus petits.

Déjeuner : Nuggets croustillants de poulet et légumes

  • 1 gourde de poulet Popote
  • 1 gourde de tomates Popote
  • 1 gourde de petits pois Popote
  • 1 œuf bio
  • 10 g de Maïzena®
  • 10 g de farine
  • 10 g de gruyère râpé bio
  • 1 biscotte écrasée finement
  • 1 noisette de beurre

Dans un bol, mélangez la purée de poulet, le gruyère râpé, la Maïzena® et la farine. Dans un autre bol, battez l’œuf en omelette. Mettez la biscotte écrasée dans une assiette. Confectionnez de petites portions de poulet, puis passez-les successivement dans l’œuf battu et dans la chapelure. Placez-les ensuite sur une feuille de papier sulfurisé, et enfournez à 180 +C (thermostat 6) pendant 25 minutes. Faites tiédir la purée de petits pois dans une casserole et hors du feu, ajoutez la margarine. Remuez. Servez à votre bébé les nuggets de poulet accompagnés de la purée de petits pois. Et disposez dans un petit ramequin un peu de purée de tomates qui fera office de ketchup.

Un plat parfait pour régaler vos p’tits poulets !

Goûter : Muffin aux pommes et aux framboises

  • ½  gourde de pommes Popote
  • ½  gourde de framboises Popote
  • 50 g de farine bio
  • 20 g de sucre bio
  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale bio
  • 1 petit-suisse bio
  • 1 cuillère à café de sucre glace bio
  • ½  cuillère à café de levure bio
  • 1 goutte de jus de citron bio

Raggamuffin ! Mélangez dans un saladier la farine, le sucre et la levure. Ajoutez-y les purées de fruits et l’huile végétale. Mélangez bien pour obtenir une préparation homogène. Versez dans un petit moule préalablement beurré et enfournez à 200 °C (thermostat 6-7) pendant 20 minutes. Laissez les muffins refroidir pendant 1 heure avant de démouler. Pour le glaçage : mélangez le petit-suisse avec un peu de sucre glace, ajoutez une goutte de citron. Nappez vos muffins avec le glaçage à l’aide d’une cuillère. Le muffin, ça se mange sans faim !

Dîner : Couscous de poulet aux légumes

  • 1/3 de gourde de patates douces Popote
  • 1/3 de gourde de carottes Popote
  • 1/3 de gourde de tomates Popote
  • 1 gourde de poulet Popote
  • 30 g de semoule bio
  • 1 noisette de beurre bio
  • 1 pincée d’épices ras-el-hanout

Faites réchauffer séparément vos purées de légumes. Hors du feu, ajoutez 1/3 de noisette de beurre à chaque purée de légumes et mélangez. Faites réchauffer le poulet avec le ras-el-hanout. Versez 30 ml d’eau chaude sur le couscous et laissez gonfler pendant 4 minutes. Servez la semoule accompagnée des différentes purées. Voici un couscous pour Bébé, savoureux et coloré ! C’est prêt !

N’hésitez pas à nous partager vos recettes Popote avec nous !
Équipe WOMB*

Les bronzés font du ski en Norvège chez Le Petit Lucas Du Tertre !

A l’occasion de la sortie de la collection Automne-Hiver 2018 du Petit Lucas du Tertre, WOMB a interviewé les 2 créatrices Clémence et Marie afin de vous présenter au mieux la marque !

– Qui sont les créatrices de l’entreprise Le Petit Lucas Du Tertre ?
Le Petit Lucas du Tertre, c’est…

2 créatrices hautes en couleurs. L’une parisienne chic, l’autre bohême audacieuse 😉
Nous nous sommes rencontrées pendant nos études de droit à Assas. On aimait déjà bosser ensemble, on formait une équipe d’enfer. Cela a donc été assez naturel pour nous de nous associer. Nous avions les mêmes envies. En 2004 nous avons fermé notre dernier dossier en tant que juriste et avocate en droit d’auteur. On était déjà dans le domaine de la création mais du côté juridique. Nous avons eu envie de passer du côté créatif.

Clémence : J’ai grandi à Paris mais dans une ambiance très internationale, entre une mère
hollandaise et deux parents qui voyageaient beaucoup pour leur travail et qui adoraient ça. J’ai dès mon plus jeune âge découvert pas mal de pays grâce à eux et été baignée dans différentes cultures, notamment l’Inde.

Marie : Je suis née à Paris, de parents parisiens. Mais j’ai grandi à la campagne, en plein de cœur de la forêt. J’allais cueillir des champignons avec mon père le soir après l’école. Malgré tout je crois que j’ai passé mon enfance à rêver de revenir à Paris. Et je suis tellement heureuse d’y vivre aujourd’hui.

Nous avons chacune 2 enfants :
Clémence : Théodore 10 ans et Léopold 5 ans.
Marie : Violette 12 ans et Sacha 4 ans

– Quelles sont les valeurs de l’entreprise?

Voici les valeurs essentielles du Petit Lucas du Tertre :
– L’OPTIMISME : nous partageons et transmettons notre enthousiasme
– L’AUTHENTICITE : nous veillons à la transparence & respectons la tradition
– L’ENGAGEMENT : nous promettons intégrité, éthique et loyauté

Faire valoir les savoir-faire traditionnels et le « fait-main », travailler avec des producteurs
humainement responsables, mettre au point des produits conformes aux normes de la création enfantine, proposer des produits de qualité dans lesquels on peut avoir confiance sont autant d’impératifs, sur lesquels on ne transige pas.

– Comment se déroule la production de vos produits?

Comme tout créateur nous choisissons chaque saison un thème qui est le fil conducteur de notre « processus créatif ». Par exemple, pour l’hiver 2018, Les Bronzés font du ski en Norvège !

Nous dessinons au crayon ou au pinceau puis nous numérisons le dessin afin de travailler le motif. Tout ce travail est fait dans notre atelier à Paris. Ensuite, nous partons en Inde 2 fois par an pour lancer les impressions selon des techniques traditionnelles indiennes que nous chérissons tout particulièrement.

Nous utilisons également beaucoup de cotons tissés à la main, qui sont de plus en plus rares. Nous marions donc main, tradition et modernité.
Nous adorons aussi mélanger nos créations à des tissus traditionnels indiens que nous sélectionnons sur place. Nous aimons le décalage, le mélange et le contraste. Au fil des années, les indiens nous ont transmis leur liberté d’associer les couleurs, les motifs, les détails que nous n’aurions jamais osé en France. On a toujours été fascinées par leurs associations superbes de couleurs vives. C’est un vrai défilé de mode.


Paris nous parait souvent bien gris quand on rentre !

Et plus particulièrement, pourquoi une production en Inde ?

Parce que les indiens ont cette liberté qui nous est chère, ce rapport au temps, à la transmission et au savoir faire qui nous fait parfois défaut, à nous occidentaux. On adore et on soutient leurs techniques artisanales d’impression et de tissage. Tous nos produits sont faits à la main, ce qui leur donne toute leur beauté et leur âme.

On connait toutes les unités de production avec lesquelles on travaille, tous les tailleurs.
Nous travaillons avec deux femmes qui connaissent extrêmement bien leur pays et toutes les
richesses que l’on peut y trouver. C’est notamment grâce à elles que nous avons accès à toutes ces techniques.

– Avez-vous des conseils à donner aux workmum qui ont du mal à lier vie professionnelle et vie de famille ?

Nous avons toutes les deux un sens aigu de la liberté. Donc l’entreprenariat a été un vrai choix. Avant d’avoir des enfants, les choses étaient simples ! On bossait tant qu’on voulait, comme on voulait. On n’était pas tenues par des horaires ou des plannings.

Cela nous a notamment permis de voyager énormément en Inde sur des périodes assez longues pour tout mettre en place. Et quel plaisir !
Avec l’arrivée de nos enfants, on a du s’organiser. Ce n’est pas toujours évident. On est souvent partagées entre les deux. Mais on fait au mieux. On travaille quand tout le monde dort.

Notre conseil : bien s’organiser, savoir où sont ses priorités dans chaque domaine et ne pas trop culpabiliser !

Signé Clémence et Marie

Les comparateurs WOMB*

Pour vous aider dans vos recherches et vos comparaisons, WOMB* a créé pour vous des tableaux comparatifs afin de faire vos choix concernant les indispensables de bébé !

Êtes-vous style scandinave ou futuriste ?

Le combat des transats :

Vous avez des jumeaux ? Don’t panic !

Vous partez en voyage ? Voilà de quoi vous aider !

 

N’hésitez pas à nous faire des retours sur notre Facebook ou notre Instagram !

Equipe WOMB*

Recette Popote 4 mois !

Comme chaque mois retrouvez une des recettes Popote sur notre blog, aujourd’hui ce sont des recettes pour les 4 mois et plus.

Petit-déjeuner : Compote pomme, vanille et fleur d’oranger

  • 1 gourde de pommes lisses Popote
  • 1 goutte d’eau de fleur d’oranger bio
  • 1 touche de vanille bio

Versez dans un bol le contenu de la gourde pomme lisse. Ajoutez-y une goutte de vanille et une goutte d’eau de fleur d’oranger. Mélangez bien et servez à votre enfant. Fondez pour cette compote des îles!

Déjeuner : Petit bouillon de haricots tout verts

  • 1/2 gourde d’haricots verts Popote
  • 6 mesures de lait 1er âge
  • 120 ml d’eau pauvre en nitrates et faiblement minéralisée

Faites tiédir avec un peu d’eau la purée de haricots vert Popote. Versez dans le biberon puis complétez avec de l’eau jusqu’à 180 ml et ajoutez 6 mesures de lait 1er âge. Agitez le biberon. C’est prêt ! Bébé va bouilloner de plaisir !

Goûter : Mousse légère aux bananes et carottes

  • ½  gourde de carottes Popote
  • ½  gourde de bananes Popote
  • 1 pincée de cannelle

Pour son goûter, mixez vos purées de bananes et de carottes afin d’obtenir une texture de mousse légère et aérée. Ajoutez la pincée de cannelle. Voici en un coup de cuillère un plat original et savoureux. Mousse pour un, un pour mousse !

Dîner : La petite soupe de légumes

  • 1 demie gourde de légumes Popote
  • 6 mesures de lait 1er âge
  • 120 ml d’eau

Haricots verts, petits pois, courge butternut… Un bouillonnement d’idées pour régaler Bébé ! Faites tiédir la purée de légumes Popote de votre choix. Versez dans le biberon puis complétez avec de l’eau jusqu’à 180 ml et ajoutez 6 mesures de lait 1er âge. Agitez bien le biberon. C’est prêt !

 

N’hésitez pas à nous faire des retours sur notre Facebook ou notre Instagram ! A dans un mois pour d’autres recettes !

Equipe WOMB*

Bliss stories : Le Podcast de la maternité !

“Même si chaque grossesse et chaque accouchement sont uniques, ça fait du bien d’écouter les récits de celles qui sont déjà passées par là… !

Alors voilà des témoignages au cœur de l’intime, à partager sans modération.”

Voici ce que les Podcasts Bliss Stories propose, parler de la grossesse en toute liberté. WOMB a la joie de pouvoir s’associer à Clémentine, fondatrice de ces podcasts et elle a accepté de répondre à nos questions afin de vous présenter son projet et ses intentions.

– Comment vous êtes venue à l’idée de créer des Podcasts sur le monde de la maternité ?

J’ai découvert les Podcasts il y a moins d’un an, et j’ai trouvé ce nouveau média formidable. Le format, la liberté de ton, la diversité des sujets abordés… tout me plaisait. J’écoutais déjà beaucoup la radio mais avec les Podcasts, le fait de choisir les sujets qu’on a envie d’écouter change tout, et je suis vite devenue accro.

– Pourquoi ce sujet-là précisément ?

Lors de ma première grossesse, j’ai plongé à pieds joints dans l’univers de la maternité, et j’ai découvert un nouveau monde qui m’a très vite passionnée. Mon intérêt aurait pu s’arrêter après la naissance de mes enfants, mais j’ai bizarrement continué à être irrémédiablement attirée par tout ce qui tournait autour de la grossesse et de l’accouchement. Ce sont des moments suspendus, uniques et surpuissants. J’ai toujours adoré écouter les récits des femmes autour de moi et je me suis rendue compte qu’elles étaient finalement (trop) peu informées et qu’elles se sentaient souvent seules, avec des expériences parfois difficiles.

Alors j’ai associé ce constat à ma nouvelle passion pour les Podcasts et BLISS-Stories est né.

– Quel(s) message(s) voulez-vous véhiculer à travers les podcasts ? 

Le but de BLISS-Stories est de transmettre l’information de la manière la plus efficace, la plus vraie, la moins édulcorée possible. Et pour ça, quoi de mieux que d’aller la chercher à la source ? L’idée n’est surtout pas d’effrayer les futures mamans mais juste de leur expliquer concrètement ce qui les attend et ce qui peut arriver. Chaque épisode a un angle différent, pour aborder un maximum de thématiques et pour que les auditrices puissent y piocher des éléments qui les rassurent et les déculpabilisent.

– Quels sont les principaux retours des femmes qui écoutent les podcasts ?

Les retours sont très très enthousiastes… ! Je suis d’ailleurs un peu dépassée par l’ampleur que ça prend, mais c’est génial. Je reçois chaque jour des messages de mes auditrices et certains sont bouleversants. Elles me remercient d’avoir créé BLISS-Stories, qui est pour elles un endroit où elles peuvent enfin écouter « la vérité » sur des sujets encore trop souvent tabous. Elles attendent chaque épisode avec beaucoup d’impatience et le bouche à oreille fonctionne bien apparemment, puisque les audiences ne cessent d’augmenter.

– A quand une interview d’un Papa ?

Ahhhh c’est une question que l’on me pose souvent ! C’est prévu, mais j’attends de trouver le bon, avec la bonne histoire 😉

– Êtes-vous entrepreneuse ? Êtes-vous aidée pour réaliser ces podcasts ? 

J’ai monté BLISS-Stories en parallèle de mon métier de directrice de casting pour la télévision. C’est un projet très personnel, et je fais tout toute seule : recherche des histoires, interview, montage, direction artistique, ce sont mes choix et mon univers. Je suis juste aidée par un webmaster pour le site internet et par un sound-designer pour que le son soit nickel.

– Quel est votre rapport face à la maternité dans sa globalité ? 

Vaste sujet ! Je pense que je serais toujours émerveillée et fascinée par cette capacité que nous avons, nous les femmes, de fabriquer d’autres petits êtres humains. C’est vrai, c’est une chance inouïe de pouvoir donner la vie… en tout cas moi à chaque fois ça me bouleverse. J’ai moi-même mis au monde deux délicieuses petites personnes, et chaque naissance m’a permis de grandir, de tester mes limites, de mieux découvrir mon corps, c’est un apprentissage incroyable, quotidien, laborieux et merveilleux à la fois.

Et puis ce que j’aime dans la maternité c’est son universalité, son animalité, le fait qu’à elle seule elle rassemble autant de femmes. Il y a peu de sujets aussi forts, alors je pense que c’est important de s’y attarder et de continuer à l’explorer !

Merci à Clémentine Galey, la fondatrice de Bliss-stories d’avoir répondu à nos questions !

Recette Popote dès 8 mois !

Nous revenons ce mois-ci avec de nouvelles recettes Popote et aujourd’hui c’est dès 8 mois !

Petit déjeuner : Crémeux aux pommes et aux framboises

  • ½  gourde de pommes Popote
  • ½  gourde de framboises Popote
  • 1 petit-suisse bio

Dans un bol, renversez le petit-suisse, et ajoutez la purée de framboises et de pommes autour. Voilà un goûter rapide frais et crémeux pour votre bébé. De quoi parler le yaourt à la perfection !

Déjeuner : Parmentier à la dinde et aux rutabagas

  • 1 gourde de dinde Popote
  • 1 gourde de rutabagas
  • ½  gourde de carottes
  • ½  Carré Frais® bio
  • 1 filet d’huile d’olive bio
  • 1 poignée de gruyère râpé bio
  • Quelques feuilles de persil bio

Faites tiédir les purées de légumes Popote dans une casserole avec un fond d’eau. Ajoutez un filet d’huile d’olive, le Carré Frais®, et remuez. Faites tiédir la purée de dinde moulinée Popote avec le persil haché menu. Dans un ramequin, versez en alternance une couche de viande et une couche de légumes. Parsemez le tout de gruyère râpé, et passez au four pour faire gratiner pendant 5 minutes.

Goûter : Crumble fondant à la banane et aux cerises

  • ½  gourde de bananes Popote
  • ½  gourde de cerises Popote
  • 3 biscuits à la cuillère bio

Mélangez les purées de bananes et de cerises. Tapissez le fond d’une verrine de gâteau émietté, recouvrez de purée de fruits, puis terminez par le reste de gâteau émietté.

Dîner : Risotto crémeux saumon épinards

  • 2/3 de gourde d’épinards
  • 20 g de saumon (labellisé pêche durable ou bio)
  • 4 cuillères à soupe de riz rond
  • 1 carré de bouillon de légumes bio sans sel
  • 1 Carré Frais® bio
  • 1 filet d’huile d’olive bio
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 branche de thym

Faites bouillir de l’eau dans une casserole avec le thym, le laurier et le cube de bouillon de légumes, afin d’obtenir un bouillon parfumé. Dans une seconde casserole, faites revenir sur feu doux le riz et l’huile d’olive pendant 2 minutes, puis ajoutez petit à petit le bouillon tout en remuant souvent. Laissez cuire à feu doux pendant 25 à 30 minutes. Le riz doit être fondant. Pendant ce temps, faites cuire le saumon dans une casserole avec un peu d’eau pendant 5 minutes. Ôtez les arêtes. Une fois le riz cuit, ajoutez la purée d’épinards, faites chauffer à nouveau 2 minutes. Retirez du feu et ajoutez le Carré Frais®. Remuez et incorporez le saumon émietté. Pour un plat bellissimo !

Studio Roméo: au plus prés de votre bébé.

Nous souhaitions vous présenter une maman mais aussi une chef d’entreprise. 
Madame Jeanne Dieuzaide de Studio Roméo a accepté de répondre à nos questions. 

Maman & Entrepreneur – comment jonglez-vous entre vos différents rôles ?

Ah cette fameuse question ! Il y a aussi ses variantes, comment trouvez-vous le bon équilibre entre vie pro et vie perso, comment concilier famille et travail… La dévalorisation du travail des femmes fait partie de la misogynie depuis des siècles, et je suis toujours embêter de répondre simplement qu’il s’agit d’une question d’organisation. Toutes nos casquettes se cumulent et il faut apprendre à jongler entre elles pour trouver le bon équilibre et l’harmonie entre nos différents temps de vie… Je n’ai pas de secret ou d’astuces particulières, si ce n’est avoir un bon sens de l’organisation. Comme la plupart des mamans j’imagine ?

Comment avez-vous eu l’idée de Studio Romeo ? Qu’est-ce qui vous avez donné envie ? 

J’ai eu l’idée de créer cette marque lorsque mon fils Roméo est né. Les solutions de portage classique ne me convenaient pas, entre des porte-bébés rigides beaucoup trop encombrants et des écharpes dans lesquelles je m’emmêlais les pinceaux, avec des nœuds à faire, défaire, refaire… J’avais envie d’une solution plus simple, mais aussi plus jolie en terme de style et plus responsable coté matière.

Quels sont les projets ?

Nous continuons de proposer deux fois par an de nouveaux modèles en édition limitée, ponctué de jolie collaboration avec des prints exclusifs, comme avec Emoi Emoi ou Fringe & Frange J

Quel est l’esprit de la marque Studio Romeo ?  

Depuis 3 ans, c’est avant tout la maternité qui ne cesse de nous inspirer. Parce que plus qu’une muse, la maternité est aussi un art de vivre, un signe distinctif, un emblème. Nous la voyons libre, singulière, liée à la nature et à la vie !

Quelles activités aimez-vous le plus faire avec vos enfants ? 

Que ce soit à l’autre bout du monde ou une balade au bord du lac, j’aime leur faire découvrir le monde, la culture, la créativité…  Bref, la vie ! J’essaie de faire en sorte que chaque activité soit vecteur de souvenirs !

Pour quelles raisons aimez-vous tant porter ? 

Je trouve que c’est bien plus sympa d’avoir ses enfants à portée de bisous que de pots d’échappements !

Signé Jeanne Dieuzaide

Recette Popote dès 6 mois

Nous vous proposons une fois par mois, une recette de Popote selon différent tranches d’âges afin de vous donner des idées à donner à bébé !

Aujourd’hui nous vous proposons Petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner dès 6 mois !

Petit déjeuner : Compote de pommes et abricots

  • ½  gourde d’abricots Popote
  • ½  gourde de pommes lisses Popote
  • 1/4 de citron vert bio
  • 2 feuilles de verveine bio ciselée

Déjeuner : Jardnière de légumes et de veau

  • 2/3 de gourde de veau Popote
  • ½  gourde de patates douces
  • ½  gourde de carottes
  • 1/3 de gourde de petits pois
  • 1 noisette de beurre bio
  • quelques brins de ciboulette

Goûter : Milkshake gourmand de bananes et fraises

  • ½  gourde de bananes Popote
  • ½  gourde de fraises
  • 90 ml d’eau
  • 3 mesures de lait bio 2e âge
  • 1 feuille de basilic bio

Diner : Petit potage de colin aux épinards

  • 1 gourde d’épinards Popote
  • 10 g de colin bio
  • 90 ml d’eau
  • 3 mesures de lait bio 2e âge
  • un peu de basilic ciselé

 

N’hésitez pas à nous faire des retours sur notre Facebook ou notre Instagram ! A dans un mois pour d’autres recettes !

Equipe WOMB*

Veja les baskets éco-responsables !

WOMB* a souhaité en savoir plus sur l’entreprise VEJA qui a accepté de répondre à toutes nos questions ! Vous allez tout savoir sur ces basket éco-responsables.

  • Parlez-nous de votre entreprise

VEJA est un projet fondé en 2004 par deux amis Sébastien Kopp et Ghislain Morillion. Le principal objectif est de créer une chaîne positive du champ de coton à la distribution des baskets en alliant esthétisme, minimalisme et innovation. La transparence est la valeur centrale du projet : VEJA veut dire regarde en brésilien, regarder au-delà des baskets, regarder comment elles sont fabriquées. Depuis ses débuts, VEJA a vendu plus de 3 millions de paires, 20 modèles ont été designés, nous sommes représentés dans plus de 45 pays et l’entreprise compte 80 employés à travers le monde.

  • Quel est votre projet ?

Le projet VEJA consiste à remonter le chemin de la fabrication d’une basket jusqu’aux matièrespremières qui la constituent, pour ensuite reconstruire cette basket en apportant un impact positif à chaque étape de la chaîne productive : récolte du coton agro-écologique pour la toile et partenariats avec des petits producteurs sous forme de commerce équitable, achat de caoutchouc sauvage directement dans la forêt amazonienne, ASF (Atelier Sans Frontières) association d’insertion par le travail à Bonneuil-sur-Marne gérant notre logistique.

  • Quel est l’origine de celui-ci ?

Suite à leurs études d’économie à l’université Paris-Dauphine et HEC et âgés de 25 ans, les amis d’enfance Sébastien Kopp et Ghislain Morillion, se retrouvent dans une usine en Chine et tous deux découvrent la réalité de la mondialisation. Ils voyagent aux quatre coins du monde afin d’auditer des grandes firmes internationales sur leur politique RSE sur le terrain. Après un an d’études, ils sont globalement déçus du fossé qu’ils ont constaté entre les paroles et les réels actes sur le terrain.

Parallèlement, ils travaillent pour Tristan Lecomte et découvrent le commerce équitable etune économie plus juste et plus durable. A leur retour en France, ils décident de réinventer un produit phare de leur génération : la basket.

  • Pouvez-vous nous donner les étapes de fabrication ? Quelles sont les différences par rapport à une fabrication classique ?

Le studio à Paris dessine les croquis pour les envoyer au Brésil qui essaye de faire les prototypes puis retournent les modèles en France pour avoir une validation. Une fois validées, les chaussures sont produites au Brésil à côté de Porto Alegre et expédiées en France par voie maritime dans notre entrepôt près de Paris afin d’être distribuées dans le monde entier (excepté pour les Etat-Unis et l’Asie où les paires partent directement du Brésil).Nous produisons sur commande pour éviter les stocks et parce que nous dépendons des matières premières. Ces dernières sont récoltées à travers le Brésil, dans le Nordeste pour le coton agro-écologique, dans la forêt Amazonienne (état d’Acre) pour le caoutchouc etc.
Nos baskets VEJA coûtent 5 fois plus cher à produire que les baskets du marché. Ce prix est dû à l’utilisation des matières premières équitables et bio, à une économie plus juste économiquement pour tous les acteurs de la chaîne de production, et à la recherche et les nouvelles technologies.

  • La durée de vie de la chaussure en est-elle affectée?

VEJA pousse ses fournisseurs à toujours plus de transparence. De l’usine de production, VEJA exige audits sociaux et tests chimiques récurrents. Chaque année, nous menons un audit social afin de vérifier que nos usines respectent nos valeurs et critères, et d’identifier les points sur lesquels nous pouvons encore nous améliorer. À l’issue de cet audit, un plan d’actions correctives est proposé pour corriger les quelques points qui peuvent encore être améliorés afin que la chaussure dure mieux et plus longtemps. Nous sommes en train de réfléchir à cette durée de vie et comment nous pouvons envisager qu’elle soit plus longue.

  • Quels sont les retours de vos clients?

Une partie de nos clients ne connaissent pas le projet écologique et éthique qu’il y a derrière VEJA, mais achète nos modèles pour leur design. Nous aimons le fait de concilier esthétisme et responsabilité. Lorsqu’ils découvrent le projet, ils se rendent compte qu’un autre moyen de consommer et de produire est possible et viable, ce qui nous rend fiers.

N’hésitez pas à vous rendre sur :

http://veja-store.com

La valise révolutionnaire 6 en 1 !

WOMB* se focalise aujourd’hui sur un produit révolutionnaire qui répond aux difficultés que peuvent rencontrer les parents en terme d’espace et de praticité de là est né : la valise 6 en 1 ! L’entreprise Canailles dream a accepté de répondre à nos questions pour en savoir un peu plus :

 

– Pouvez-vous nous présenter la valise Multi ?

La Multi est une valise 6-en-1 révolutionnaire facilitant la vie des parents, des grands parents, des voyageurs et des personnes ayant un petit espace de vie.

Tous les équipements nécessaires au bien-être de votre bébé sont condensés dans une seule et même valise. Pratique dans les petits appartements, elle facilite également les déplacements avec bébé.

On peut ainsi partir avec sa valise en y plaçant les affaires pour toute la famille et la transformer en un tour de main en agréable couffin, une spacieuse baignoire, un transat en hauteur ou à bascule ou une table à langer !

Pratique et fonctionnelle, elle simplifie la vie des parents nomades et votre enfant se sent chez lui où que vous soyez.

– D’où vous est venue cette idée révolutionnaire de produit 6-en-1 ?

En devenant papa, il y a bientôt 8 ans. Nous désirions voyager en famille, avec notre fille d’un mois, pour aller voir nos proches dans le sud de la France et en Vendée.

Je me suis très vite rendu compte que nous ne pouvions pas emmener tout l’équipement pour le confort de notre fille et que nous devions nous contenter du strict minimum. Nous prenions l’avion, le train et également la voiture, il fallait donc une véritable logistique et être parer à toutes les éventualités pour s’adapter à tous les transports. Nous devions aussi prévoir des achats en double, de la location ou se faire prêter le nécessaire lorsque nous étions sur place.

– Nous avons vu que vous avez remporté le prestigieux concours Lépine en 2017, qu’avez-vous ressenti lors de cette annonce ? 

C’est une consécration pour mon travail d’entrepreneur, d’inventeur et de papa qui souhaite le bonheur de sa fille ! Ça a été beaucoup de bonheur de partager ce moment avec mes proches et j’ai été très heureux de cette réussite.

Je n’ai jamais abandonné mon rôle de père pour entreprendre car j’en tirais ma force, même s’il y a eu beaucoup de sacrifices. Ce prix en est la récompense ultime et la preuve qu’il ne fallait rien lâcher.

– Quels sont les retours de vos clients ?

La grande majorité de nos acheteurs sont satisfaits et heureux de leur produit, ils mettent particulièrement en avant l’aspect utile et pratique. Des personnes qui hésitaient à voyager à cause de la quantité de matériel à prévoir sont maintenant devenues plus nomades et en profitent énormément !

Beaucoup de grands-parents achètent également le produit pour tout avoir chez eux lorsqu’ils gardent leurs petits-enfants. Des hôtels proposent la Multi en service aux nouveaux parents. Nous échangeons beaucoup avec les parents pour comprendre leur besoin et leur avis.

Il est vrai que nous avons certains retours sur le prix et le volume de la valise. Nous travaillons beaucoup à l’optimisation de la Multi, particulièrement sur ces points afin d’apporter une satisfaction complète du produit.

– Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Nous travaillons à l’amélioration de la Multi avant tout afin qu’elle puisse être disponible au plus grand nombre.

Ensuite, nous sommes en train d’imaginer des accessoires innovants qui vont venir compléter et étendre les fonctions de la valise, comme des fonctionnalités connectées qui vous permettront de suivre au plus près le bien-être du bébé.

L’un de nos enjeu principal est aussi de nous développer à l’international pour offrir la Multi à tous !

Nous œuvrons pour être au plus proche du consommateur et à l’écoute de leurs besoins pour leur proposer des produits aussi innovants qu’utiles !

– Comment jonglez-vous entre votre rôle de papa et votre rôle de chef d’entreprise ?

Au début, c’était compliqué de jongler entre mon nouveau rôle d’entrepreneur et celui de papa en garde alternée. Pourtant, avec de l’organisation et de la persévérance on arrive à s’organiser. La clé, c’est un planning bien géré et une motivation sans faille pour l’entreprise comme pour ma fille.

– Quels sont vos tips & tricks pour les papas citadins ?

Profitez de vos déplacements, ne vous privez pas de sortir de chez vous avec votre bébé, ne faites pas de sacrifices et ne vous prenez pas la tête ! C’est l’une des raisons qui m’a poussé à concevoir la Multi : pouvoir répondre à tous les besoins de mon enfant et l’amener avec moi plus facilement, en lui apportant un environnement réconfortant qu’il connait. Tout est là, avec moi, dans la Multi.

– Quelles sont vos activités préférées avec vos enfants ?

Ma fille unique arrive sur ces 8 ans. Nous partageons une passion commune qui est le cinéma. Nous adorons nous prendre une bonne glace, du pop-corn pour regarder de bons dessins animés. Nous aimons les balades dans la nature, faire du sport ensemble, lire des histoires, cuisiner et voyager quand le temps nous le permet.

Interview signé Alexis Grignon.(CEO)