Bliss stories : Le Podcast de la maternité !

“Même si chaque grossesse et chaque accouchement sont uniques, ça fait du bien d’écouter les récits de celles qui sont déjà passées par là… !

Alors voilà des témoignages au cœur de l’intime, à partager sans modération.”

Voici ce que les Podcasts Bliss Stories propose, parler de la grossesse en toute liberté. WOMB a la joie de pouvoir s’associer à Clémentine, fondatrice de ces podcasts et elle a accepté de répondre à nos questions afin de vous présenter son projet et ses intentions.

– Comment vous êtes venue à l’idée de créer des Podcasts sur le monde de la maternité ?

J’ai découvert les Podcasts il y a moins d’un an, et j’ai trouvé ce nouveau média formidable. Le format, la liberté de ton, la diversité des sujets abordés… tout me plaisait. J’écoutais déjà beaucoup la radio mais avec les Podcasts, le fait de choisir les sujets qu’on a envie d’écouter change tout, et je suis vite devenue accro.

– Pourquoi ce sujet-là précisément ?

Lors de ma première grossesse, j’ai plongé à pieds joints dans l’univers de la maternité, et j’ai découvert un nouveau monde qui m’a très vite passionnée. Mon intérêt aurait pu s’arrêter après la naissance de mes enfants, mais j’ai bizarrement continué à être irrémédiablement attirée par tout ce qui tournait autour de la grossesse et de l’accouchement. Ce sont des moments suspendus, uniques et surpuissants. J’ai toujours adoré écouter les récits des femmes autour de moi et je me suis rendue compte qu’elles étaient finalement (trop) peu informées et qu’elles se sentaient souvent seules, avec des expériences parfois difficiles.

Alors j’ai associé ce constat à ma nouvelle passion pour les Podcasts et BLISS-Stories est né.

– Quel(s) message(s) voulez-vous véhiculer à travers les podcasts ? 

Le but de BLISS-Stories est de transmettre l’information de la manière la plus efficace, la plus vraie, la moins édulcorée possible. Et pour ça, quoi de mieux que d’aller la chercher à la source ? L’idée n’est surtout pas d’effrayer les futures mamans mais juste de leur expliquer concrètement ce qui les attend et ce qui peut arriver. Chaque épisode a un angle différent, pour aborder un maximum de thématiques et pour que les auditrices puissent y piocher des éléments qui les rassurent et les déculpabilisent.

– Quels sont les principaux retours des femmes qui écoutent les podcasts ?

Les retours sont très très enthousiastes… ! Je suis d’ailleurs un peu dépassée par l’ampleur que ça prend, mais c’est génial. Je reçois chaque jour des messages de mes auditrices et certains sont bouleversants. Elles me remercient d’avoir créé BLISS-Stories, qui est pour elles un endroit où elles peuvent enfin écouter « la vérité » sur des sujets encore trop souvent tabous. Elles attendent chaque épisode avec beaucoup d’impatience et le bouche à oreille fonctionne bien apparemment, puisque les audiences ne cessent d’augmenter.

– A quand une interview d’un Papa ?

Ahhhh c’est une question que l’on me pose souvent ! C’est prévu, mais j’attends de trouver le bon, avec la bonne histoire 😉

– Êtes-vous entrepreneuse ? Êtes-vous aidée pour réaliser ces podcasts ? 

J’ai monté BLISS-Stories en parallèle de mon métier de directrice de casting pour la télévision. C’est un projet très personnel, et je fais tout toute seule : recherche des histoires, interview, montage, direction artistique, ce sont mes choix et mon univers. Je suis juste aidée par un webmaster pour le site internet et par un sound-designer pour que le son soit nickel.

– Quel est votre rapport face à la maternité dans sa globalité ? 

Vaste sujet ! Je pense que je serais toujours émerveillée et fascinée par cette capacité que nous avons, nous les femmes, de fabriquer d’autres petits êtres humains. C’est vrai, c’est une chance inouïe de pouvoir donner la vie… en tout cas moi à chaque fois ça me bouleverse. J’ai moi-même mis au monde deux délicieuses petites personnes, et chaque naissance m’a permis de grandir, de tester mes limites, de mieux découvrir mon corps, c’est un apprentissage incroyable, quotidien, laborieux et merveilleux à la fois.

Et puis ce que j’aime dans la maternité c’est son universalité, son animalité, le fait qu’à elle seule elle rassemble autant de femmes. Il y a peu de sujets aussi forts, alors je pense que c’est important de s’y attarder et de continuer à l’explorer !

Merci à Clémentine Galey, la fondatrice de Bliss-stories d’avoir répondu à nos questions !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *