Faire une virée à deux (En fait non à 4)

FAIREUNEVIREEA4« Faire une virée à deux, tous les deux sur les chemins, dans ton automobile, tous les deux on sera bien, et dans le ciel il y aura des étoiles et du soleil quand on mettra les voiles »
Ahhh soupir…ça c’était en 1994. Depuis les Lilicub sont devenus Monsieur et Madame Lilicub, ils ont deux mini-cub et lorsqu’ils partent c’est plutôt:

« Faire une virée à 4, Tous les 4 sur l’autoroute, Dans notre nouveau break, Tous les 4 on sera bien // à part les deux du fond qui ne digèrent pas leur Nesquik  // Et dans le ciel il y aura ? // il y aura quoi ? – Chérie, enlève le pare-soleil Bob l’éponge, on ne voit rien // Et du soleil // ah non pas du soleil chérie, va falloir sortir l’attirail crème 50, bob, lunettes // quand on mettra les voiles »

L’Italie est un lointain souvenir. Les virées maintenant sont des virées en tribu. Et monsieur et madame Lilicub savent qu’une virée familiale cela ne s’improvise pas…

Approchons-nous et regardons de plus près le coffre des Lilicub, à la veille d’un départ en week-end à 4. Car si en 1994 c’était petite tenue légère de sortie de plage, capeline et micro valise dans laquelle étaient glissés un bikini, un paréo et le dernier Douglas Kennedy, maintenant, c’est :

  • Une poussette qui sait se faire toute petite et qui se faufile dans les queues de musée.
  • Un porte bébé ou une écharpe de portage d’appoint si leur poussette se fait refouler à l’entrée du musée… à glisser dans le panier de la poussette.
  • Un lit parapluie malin qu’il savent déplier et replier car ils se seront entrainés à la maison avant (ne vous moquez pas, que celle qui n’a jamais pleuré, hurlé, ou fini par le mettre à moitié plié dans le coffre de sa voiture d’énervement lève la main).
  • Un sac qui s’accroche facilement à la poussette. Un seul. Pas 8. En revanche, y seront glissées des pochettes. Et des pochettes dans les pochettes. Et des pochettes dans les pochettes des pochettes. Ils sont très organisés les Lilicub et surtout ils aiment pouvoir trouver d’une seule main en cas de crise la tétine, la couche de rechange, les lingettes, la mini lotion anti-bactérienne et le hochet.
  • Dans ce sac il y aura aussi des dosettes à lait pour les biberons et des boîtes hermétiques pour les goûters des plus grands.
  • Un matelas à langer pliable pour changer des couches dans des endroits improbables.
  • Une couverture fine, qui servira de nappe à pique nique, de pare soleil, de protège pluie, de couverture d’appoint, de doudou d’urgence, et qui  évitera donc de prendre tout cela.

Rodés, les Lilicub n’oublieront pas non plus :

  • Des crayons de couleurs, moins risqués que les feutres, pour dessiner  au restaurant en attendant le dessert (5 suffisent, pas besoin de prendre la boite en métal avec 50 nuances de gris…).
  • Un sac par enfant, à leur taille, qu’ils porteront, remplis de ce qu’ils veulent tant que la règle du « ce qui dépasse reste à la maison » est appliquée. Pour éviter d’embarquer toute la malle à jouets.
  • Des jokers tranquillité comme un livre surprise ou une nouvelle appli sur la tablette.

Trop fort ces Lilicub non ?

C’est désormais avec bébé mini-cub qu’ils dansent le calypso au milieu de la nuit, et en catimini qu’ils finissent leur martini. E va la nove, va la douce vie.

1 COMMENTAIRE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *