Interview avec Medela

WOMB* souhaite vous présenter l’entreprise Medela, spécialisée dans l’allaitement. Vous allez pouvoir en savoir davantage sur cette pratique. Nous avons interviewer Madame Marx, Chef de Produit Junior. Elle vous dit tout !

Madame Marx, parlez-nous de votre entreprise.

Depuis sa création en 1961 en Suisse par Olle Larsson, l’entreprise familiale Medela est devenue un acteur international et incontournable dans le secteur des produits d’allaitement.

Très tôt, Medela a développé une forte collaboration avec le Groupe de recherche sur la lactation humaine de l’Université d’Australie Occidentale, à Perth, dirigé par le Pr Hartmann. Des travaux qui ont conduit à de nouvelles avancées scientifiques et technologiques sur l’approche de l’allaitement maternel, comme la révision de l’anatomie du sein des femmes allaitantes, qui n’avait pas évoluée dans les manuels de médecine depuis 1840 ou la recherche sur le réflexe naturel de succion des bébés au sein.

Ses usines de production en Suisse et sa politique continue de recherche scientifique et d’innovation sont aujourd’hui un gage renouvelé de qualité pour les professionnels de santé et les mamans.

Medela est aujourd’hui plébiscité par les professionnels de santé, qui saluent la qualité et l’ergonomie de ses produits tant en néonatologie, dans les services de maternité, que pour le retour à la maison. La marque reçoit également la caution de labels consommateurs tels que le label « Choisi par Parents » qui atteste la praticité, l’innovation et la sécurité des produits Medela.

L’allaitement, qu’est que c’est ?

L’allaitement est une fonction biologique qui permet à chaque femme de nourrir son nouveau-né dans ses premières années de vie. 

La poitrine d’une femme se prépare à l’allaitement dès la grossesse grâce au développement d’un circuit de canaux galactophore*. La lactation s’installe progressivement à la naissance avec le colostrum (premier lait maternel) qui se transformera au fur et à mesure en lait mature. L’allaitement maternel peut durer aussi longtemps que la mère et l’enfant le souhaitent. L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant et jusqu’à 2 ans et plus en accompagnement de la diversification.

* «qui conduit le lait à l’extérieur de la glande mammaire ».

Est-ce pour tout le monde ?

Toutes les femmes peuvent allaiter si elles le désirent, sauf contre-indications rares. L’allaitement maternel est avant tout un choix (personnel et de couple) qui doit s’accompagner de l’accompagnement d’un professionnel de santé, formé sur l’allaitement maternel, qui permettra à la maman de désamorcer les débuts parfois difficiles. Bien que l’allaitement soit naturel, c’est un nouvel apprentissage qui nécessite parfois pour la maman et le bébé une période de transition.

Quels sont les bienfaits du lait maternel ?

Le lait maternel est le meilleur aliment qu’une maman puisse donner à son enfant, car il s’adapte à l’évolution de l’enfant en lui fournissant le juste mélange de nutriments et d’anticorps. Ainsi, un bébé allaité est mieux immunisé contre les risques de maladies infantiles et préserve son capital santé. Mais les vertus de l’allaitement ne sont pas uniquement réservées à l’enfant. Une femme qui allaite favorise sa remise en forme physique et mentale post-partum et limite les risques de cancer du sein et des ovaires.

Faut-il avoir une alimentation particulière lorsqu’on allaite ?

L’allaitement maternel ne présente aucun interdit alimentaire. En revanche, certaines boissons comme l’alcool, la caféine et les boissons énergétiques sont à consommer avec précaution car, elles sont transférées directement dans le lait maternel.

Combien de fois par jours allaiter son bébé ?

Il n’existe pas vraiment de règle, comme chaque enfant est unique, chaque allaitement l’est également. Les séances d’allaitement ne doivent pas suivre un planning strict, mais suivre au jour le jour les besoins de bébé. Au fur et à mesure, la maman et le bébé apprendront à mieux se connaître et trouveront leur rythme. Et si votre bébé va à la selle régulièrement et prend progressivement du poids, c’est que tout se passe bien.

Comment allaiter en public ?

Il existe quelques astuces pour allaiter bébé sereinement en public. Certaines femmes ne ressentent pas le besoin de cacher leur poitrine et considèrent que les vêtements d’allaitement et la tête de leur bébé suffisent. L’utilisation d’une cape ou d’un lange permet, pour celles qui le souhaitent, de conserver un peu d’intimité. Pour les premiers allaitements en public privilégiez des moments où vous êtes en compagnie d’amis ou de personnes de votre famille pour vous sentir plus à l’aise. Et si l’occasion ne se présente pas, entraînez-vous à allaiter devant un miroir pour apprendre à accepter le regard que vous renverrez en public lorsque vous allaiterez.

Le papa se sent-il exclu ?

Il est souvent dit que l’allaitement maternel n’implique pas le partenaire, mais on oublie souvent que les liens qu’un papa peut tisser avec son enfant ne se limite pas au moment du repas. Le père a un vrai rôle à jouer dans l’allaitement maternel, par son le support qu’il apporte à la maman (petites attentions, gestions des tâches du quotidien…) mais aussi par les moments privilégier qu’il peut partager avec bébé pendant que maman se repose : les moments câlins, les moments peau à peau, les promenades… Dans les cas de déséquilibre dans l’implication du papa, un bébé peut continuer à être allaité au lait maternel avec un système d’alimentation alternatif comme la Calma et grâce à l’utilisation d’un tire-lait par la maman.

Il y a-t-il des changements concernant l’aspect de la poitrine après avoir allaité ?

Certaines femmes ne souhaitent pas allaiter de peur d’abîmer leur poitrine. Or, il est important de noter que le changement de poitrine que certaines mamans peuvent observer est généralement lié à la grossesse. C’est la raison pour laquelle un bon maintien de la poitrine est essentiel pendant et après la grossesse pour soutenir les évolutions rapides de poids et de

taille.

Comment faire pour faire passer son bébé de l’allaitement à un biberon ?

Il est important que le sevrage se déroule en douceur. L’arrêt progressif des tétées est facilité si vous continuez à donner votre lait maternel, votre bébé pourra ainsi continuer à tétée de temps en temps, jusqu’à l’arrêt total du sein. Pour ne pas déstabiliser votre enfant, il est préférable d’utiliser une solution d’alimentation qui reprend la succion du bébé au sein comme la Calma qui contrairement aux biberons, adapte son débit à la succion de l’enfant et lui permettra de conserver le même rythme qu’au sein.

SOURCES

www.medela.fr

https://www.lllfrance.org/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *