Vis ma vie de bébé en hiver!

 

bébé en hiver WOMBAvez-vous déjà essayé d’imaginer ce que pensait votre bébé lorsque, tous les matins, vous l’emmitouflez pour aller chez la nounou ?

Essayez, ne serait-ce qu’une minute, de fermer les yeux très fort et de vous mettre dans sa tête…

Une journée dans la vie d’un bébé un matin de décembre.

C’est pas bien joli et ça donne ça :

Hmmm que je suis bien, je viens de finir mon biberon tout chaud, je suis prêt à me rendormir tranquillement sur le canapé du salon pour digérer tout ça. Le bonheur.

Raté.

En fait, on est lundi matin. Je hais les lundi matins. Mon grand frère Starsky fait du bruit, il a de la chance, il sait être à la verticale lui, je ne me suis pas encore expliqué pourquoi, moi, Hutch, 5 mois, j’étais encore condamné à la position saucisson, horizontale et pas franchement confortable… je continue à creuser.

Bref, je dévie là.

Revenons au lundi matin. Pas de sieste, non, juste maman qui me saisit tout d’un coup, m’allonge sur la table à langer. Jusqu’ici tout va bien. Et puis c’est parti…

On commence avec un body, ce truc qui me rentre dans la couche et que les parents trouvent génial. Franchement, vous trouvez que je ressemble à quelque chose moi avec mes manches ultra longues et mon bas version slip ?

Des collants, je commence à ne plus pouvoir bouger. Il gratte et peluche en plus. Encore un héritage de Starsky.

Un pantalon.

Sur les collants, oui oui. Celui qui ne tourne pas avec moi quand je tourne, tellement il est rigide.

Des chaussettes … oui sur les collants, ma mère est “bronchitophobe”. Ça y est, je ne sens plus mes pieds.

Et ça continue.

Un sous-pull.

Puis un pull. Genre marin. Un qui tient debout tout seul lui aussi, un qui gratte toute la journée mon petit cou, enfin ce truc en bas de ma tête que je n’arrive pas à atteindre.

Là déjà, je commence à ne plus pouvoir toucher mes cuisses avec mes mains, je me dirige de la position dite de  « l’étoile ».

Et c’est pas fini. Ce n’était que la version indoor.

Mais comme on est lundi, et qu’il est 8h15, il faut affronter le froid polaire annoncé à la radio ce matin….

Hop dans la poussette, allez on mettra bien un sur-pull sur le sous-pull et le pull , sinon pourquoi les auraient-ils inventés ?

Et voilà qu’arrive la combi pilote, c’est officiel ce sont désormais mes avants bras qui ne touchent plus mon buste. Mes bras sont à 90°, mes jambes parallèles et quand ma tête tourne, elle tombe sur un coté de la capuche.

Ça, c’est quand elle tourne…

Entre temps, papa a rajouté une écharpe, qui gratte elle aussi – qu’ont-ils tous contre mon pauvre cou? Enfin ce truc en bas de ma tête.

Bouquet final, moment préféré de Starsky qui adore apporter la cerise sur le gâteau : la cagoule.

Je suis définitivement immobilisé.

On me prend sous les bras, de toute façon je ne peux plus gigoter. Je suis officiellement une « étoile ». On me pose dans la poussette, on m’attache bien, au cas où j’avais prévu de m’échapper en sautillant ou en rampant, le tout dans la chancelière, thermostat 8.

Dans la rue j’ai le bout du nez qui rougit, le seul qu’ils n’ont pas pensé à recouvrir.

Oh un oiseau à droi… ah non, ça y’est je ne vois plus rien, j’ai tourné la tête, dans ma cagoule, erreur de débutant.

Arrivé chez la nounou (enfin je pense car je ne vois plus rien), transmission d’étoile, Maman tourne la cagoule pour me dire au revoir, sympa maman.

J’ai chaud. Help, en plus il fait 300° ici. Nounou je t’en supplie libère moi !!

Et c’est reparti, cagoule, écharpe, pilote, sur-pull pull, sous-pull, chaussettes, pantalon, ahhh me voilà en body, je l’aime bien ce body.

Ah mais non il est déjà 10h15, l’heure de la balade. Noooooon!!!

Bah oui mon Hutch, c’est parce que l’on t’aime très fort que l’on te momifie tous les jours du 15 septembre au 15 avril, et tu verras quand tu seras grand, tu regretteras de ne pas pouvoir aller bosser, emmitouflé dans un sac de couchage géant, poussé par quelqu’un… à l’approche de l’hiver, cette année encore nous filerons chez WOMB acheter le WOMB kit de survie de l’hiver.

1 COMMENTAIRE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *