Tag Archives: voyage

Le kit de survie pour voyager zen en voiture

VOITURE

Un voyage familial en voiture se profile à l’horizon ? Rien que d’y penser, la sueur perle déjà sur votre front… aïe, aïe, aïe ! Vous stressez parce que votre grand va vous demander 687 fois « Quand est-ce qu’on arrive ? » et que votre petite va rendre son petit-déjeuner sur son siège-auto… Pas de panique. Avec ces quelques astuces (que vous connaissez peut-être pour certaines), le voyage semblera moins long…

1. Prévoir des en-cas

En voiture, les enfant adorent grignoter. Un peu comme au cinéma. C’est jour de fête. Oubliez tout de suite le côté healthy de la chose et misez sur la nourriture kids friendly. La nourriture kids friendly, c’est quoi au juste ? Des trucs sympas que les kids n’ont pas forcément le droit de manger les autres jours et qui du coup, détournent leur attention des 6 heures de route qu’il reste à faire. En clair : emportez avec vous bonbons, chips et autres réjouissances interdites mais si réconfortantes… Il n’est pas nécessaire que ce soit l’orgie, bien évidemment. Prenez juste ce qu’il faut pour passer le temps entre deux repas.

2. Penser au sac à vomi

Parce qu’il faut bien en parler… parlons-en. Le vomi de voiture. Celui qui arrive au tournant de trop, droit sur le siège, et qui vous donne envie de pleurer (et envie de vomir à votre tour). Pour contrer à coup sûr le vomi de voiture, investissez dans des sacs de congélation. Ces derniers s’achètent par rouleau dans n’importe quel supermarché. Le sac de congélation, c’est pratique, efficace, pas cher… et ça se dégaine en un quart de seconde quand votre enfant commence à devenir vert… histoire de sauver ses vêtements et les sièges de la voiture.

3. Emporter un livre audio

C’est un peu comme une playlist mais en mieux car au 15ème passage de Papaoutai, en général, on sature un tout petit peu quand même. Le livre audio est idéal pour un long voyage car il raconte, à votre place, une longue histoire captivante à vos enfants. Ces derniers passent un bon moment et vous aussi. Vous pouvez vous reposer ou conduire dans le calme… et surtout sans Stromae ! Le best of du livre audio pour les kids reste, selon nous, La sorcière de la rue Mouffetard de Pierre Gripari. Pour être honnête, on écoute ces histoires avec autant de plaisir que nos enfants.

4. Ne pas oublier l’oreiller

Mais oui ! Un oreiller ! Ou deux, si vous avez deux enfants. Ça semble superflu et pourtant, ça ne l’est pas du tout. Parce qu’à un moment ou à un autre, vos enfants vont s’assoupir (bonne nouvelle) et auront envie de dormir. Et sans oreiller dans une voiture, on dort nettement moins bien et moins longtemps. Lorsqu’on se réveille on a mal au cou et ce n’est pas chouette. Avec des oreillers, vos petits passagers pourront se caler la tête et passer un moment agréable dans les bras de Morphée.

5. Prévoir un change

Un tee-shirt, un pantalon, un pull, un slip et des chaussettes de rechange en cas de problème… ça peut rendre service. Parce que vous n’avez pas eu le temps de dégainer le sac à congélation avant le vomi, parce que vos enfants n’ont pas réussi à se retenir jusqu’à la prochaine pause-pipi, parce la mayonnaise du sandwich a préféré finir sur le pull plutôt que dans leur estomac, parce qu’ils ont bu à la bouteille juste au moment où vous avez pilé pour vous garer… pour toutes ces bonnes raisons (et tant d’autres encore), un change de vêtements est toujours le bienvenu en voiture. Et en voiture, ça veut dire à vos pieds dans un petit sac, facile d’accès, et pas dans le coffre tout au fond de la valise…

 

 

Faire une virée à deux (En fait non à 4)

FAIREUNEVIREEA4« Faire une virée à deux, tous les deux sur les chemins, dans ton automobile, tous les deux on sera bien, et dans le ciel il y aura des étoiles et du soleil quand on mettra les voiles »
Ahhh soupir…ça c’était en 1994. Depuis les Lilicub sont devenus Monsieur et Madame Lilicub, ils ont deux mini-cub et lorsqu’ils partent c’est plutôt:

« Faire une virée à 4, Tous les 4 sur l’autoroute, Dans notre nouveau break, Tous les 4 on sera bien // à part les deux du fond qui ne digèrent pas leur Nesquik  // Et dans le ciel il y aura ? // il y aura quoi ? – Chérie, enlève le pare-soleil Bob l’éponge, on ne voit rien // Et du soleil // ah non pas du soleil chérie, va falloir sortir l’attirail crème 50, bob, lunettes // quand on mettra les voiles »

L’Italie est un lointain souvenir. Les virées maintenant sont des virées en tribu. Et monsieur et madame Lilicub savent qu’une virée familiale cela ne s’improvise pas…

Approchons-nous et regardons de plus près le coffre des Lilicub, à la veille d’un départ en week-end à 4. Car si en 1994 c’était petite tenue légère de sortie de plage, capeline et micro valise dans laquelle étaient glissés un bikini, un paréo et le dernier Douglas Kennedy, maintenant, c’est :

  • Une poussette qui sait se faire toute petite et qui se faufile dans les queues de musée.
  • Un porte bébé ou une écharpe de portage d’appoint si leur poussette se fait refouler à l’entrée du musée… à glisser dans le panier de la poussette.
  • Un lit parapluie malin qu’il savent déplier et replier car ils se seront entrainés à la maison avant (ne vous moquez pas, que celle qui n’a jamais pleuré, hurlé, ou fini par le mettre à moitié plié dans le coffre de sa voiture d’énervement lève la main).
  • Un sac qui s’accroche facilement à la poussette. Un seul. Pas 8. En revanche, y seront glissées des pochettes. Et des pochettes dans les pochettes. Et des pochettes dans les pochettes des pochettes. Ils sont très organisés les Lilicub et surtout ils aiment pouvoir trouver d’une seule main en cas de crise la tétine, la couche de rechange, les lingettes, la mini lotion anti-bactérienne et le hochet.
  • Dans ce sac il y aura aussi des dosettes à lait pour les biberons et des boîtes hermétiques pour les goûters des plus grands.
  • Un matelas à langer pliable pour changer des couches dans des endroits improbables.
  • Une couverture fine, qui servira de nappe à pique nique, de pare soleil, de protège pluie, de couverture d’appoint, de doudou d’urgence, et qui  évitera donc de prendre tout cela.

Rodés, les Lilicub n’oublieront pas non plus :

  • Des crayons de couleurs, moins risqués que les feutres, pour dessiner  au restaurant en attendant le dessert (5 suffisent, pas besoin de prendre la boite en métal avec 50 nuances de gris…).
  • Un sac par enfant, à leur taille, qu’ils porteront, remplis de ce qu’ils veulent tant que la règle du « ce qui dépasse reste à la maison » est appliquée. Pour éviter d’embarquer toute la malle à jouets.
  • Des jokers tranquillité comme un livre surprise ou une nouvelle appli sur la tablette.

Trop fort ces Lilicub non ?

C’est désormais avec bébé mini-cub qu’ils dansent le calypso au milieu de la nuit, et en catimini qu’ils finissent leur martini. E va la nove, va la douce vie.

Voyagez zen

VOYAGEZZEN-1Du bleu turquoise, de jolies maisons de pêcheurs, la dolce vita… Vous les attendiez de pied ferme, et ça y est, demain vous vous envolez pour deux semaines de vacances sur une île grecque en famille. En famille oui, mais votre homme ne voyagera pas avec vous : un séminaire de dernière minute l’oblige à reporter son départ de 2 jours.

Difficile de changer les billets pris longtemps à l’avance. Allez, vous êtes une battante, vous prenez votre élan et voyagerez seule avec la marmaille… Seule entre votre Starsky, 2 ans et demi, en train d’apprendre la propreté et Hutch, 2 mois. Votre sœur toujours très cool mais pas très organisée vous répète que tout se passera très bien, mais vous craignez le pire pendant ces 4 heures de vol avec un changement à Athènes.

 

 

wombkit

L’anticipation étant la clé de la zen attitude, voici quelques conseils de WOMB pour préparer votre voyage et vous déplacer légère comme une plume le jour de l’embarquement. Prévoyez comme unique bagage un grand sac à dos de randonnée, que vous mettrez en soute au moment de l’enregistrement.

A l’intérieur, des tuniques légères en coton pour vous, quelques bodies, langes, et 4 paires de chaussures maximum pour vous 3 sans oublier maillots, affaires de toilette et vos bracelets fantaisie… Pour vous détendre, rappelez-vous qu’à l’aéroport vous serez prioritaire car accompagnée de vos petits, et qu’on vous déroulera le tapis rouge. En cabine vous n’aurez à la main que celle qui vous sauve, la poussette Yoyo de Baby Zen, votre sac à main (à l’intérieur duquel vous aurez rangé passeports et cartes d’embarquement dans une pochette transparente) et un sac de “secours” pour le voyage avec des affaires de rechange, un biberon, un Ipad plein de dessins animés, quelques couches, une bouteille d’eau (autorisée à bord quand vous voyagez avec un nourrisson), une tétine (pour l’altitude), des bonbons (pas trop) et un carnet de coloriage.

Vous n’aurez pas oublié le petit nécessaire de toilette  de Hutch (eau micellaire, lingettes, vaporisateur d’eau et petite brosse, le tout de moins de 100 millilitres). La poussette Yoyo de BabyZen, la plus légère et la plus compacte du marché, vous accompagnera jusqu’à l’embarquement, laissant l’équipage bouche bée quand vous la déplierez d’une main, tout en gérant la marmaille et le reste des affaires de l’autre… Vous êtes tous assis… L’équipage est sous le charme de vos enfants, de la merveilleuse maman cool que vous êtes, et de votre poussette qui s’est faufilée sans heurt jusqu’à votre place, et se tient sagement dans le casier au-dessus de votre tête. Vous êtes calme, les kids aussi…votre bébé dort, l’avion décolle. À vous les Cyclades et un voyage sans faute.